Un bon nettoyage ne permet pas seulement de désencrasser la toiture. Il offre aussi la possibilité d’inspecter son état et donc d’identifier les points de faiblesse. Ajoutez à cela qu’un toit propre possède une longévité accrue. Il n’y a donc que de bonnes raisons de vous lancer mais avant cela, vous aurez besoin de ces quelques conseils.

Choisir le bon moment

La fréquence de nettoyage dépend du matériau et de l’environnement. En présence d’arbres à proximité immédiate du toit, il faudra par exemple nettoyer plus souvent.

Dans tous les cas, le nettoyage doit se faire par temps sec et sans vent, en-dehors des périodes de canicule et bien évidemment dans la journée. La fin de l’automne et le début du printemps sont particulièrement propices à cet entretien périodique.

Suivre les étapes

  • Après vous être équipé convenablement, montez sur le toit et évaluez son état global.
  • Commencez ensuite à retirer les déchets à la main : feuilles mortes, branchages et autres débris emportés par le vent.
  • Lancez-vous dans la phase de nettoyage en procédant délicatement pour ne pas abîmer la toiture.
  • Il ne reste plus qu’à traiter la surface contre la mousse et l’humidité.

Choisir la bonne méthode de nettoyage

Vous disposez de plusieurs options mais attention, certaines conviennent mieux que d’autres.

Le nettoyeur haute pression est très efficace. En un rien de temps, la crasse aura disparu. En revanche, la pression peut fragiliser la toiture, en particulier si elle est réalisée en terre cuite ou en ardoise. L’expert de la toiture Jery Remy conseils de maintenir toujours une certaine distance entre votre nettoyeur et la toiture, en veillant à diriger l’écoulement vers le bas.

La brosse est un bon choix pour éliminer les éléments incrustés en profondeur mais évitez la paille de fer. Rincez abondamment du haut vers le bas du toit après le brossage.

Le mélange de savon et d’eau chaude fonctionne pour la majorité des toitures d’après l’entreprise Seghers. Choisissez un détergent biodégradable sachant que l’eau souillée empruntera le même circuit que les eaux pluviales.

Important : n’utilisez jamais de solution au chlore ou à la javel et évitez le nettoyeur vapeur. Votre toiture sera certes propre mais elle sera également détériorée.

Protéger la toiture

Les mousses réapparaissent très vite, même sur une toiture parfaitement propre. Appliquez donc un traitement préventif ou curatif pour faire durer les effets du nettoyage.

N’oubliez pas le traitement hydrofuge qui permettra à la pluie de glisser sur la surface au lieu de s’infiltrer dans la toiture.